Team Y.B Paris

 

13239978_1128820590503408_4910241935396357379_n

Mariposa Photographe

« Mariposa Photographe, de mon vrai nom Marie-Mélodie Ramirez. Dès mon plus jeune âge, j’ai aimé prendre moi-même mes photos grâce à mes nombreux appareils photo jetables, mes numériques à piles, mes téléphones… Je possède aujourd’hui des séries entières de sapins décorés, des différentes pièces que j’ai habité, des visages de mes amis… J’aime tout autant immortaliser des instants de bonheur, dans les photos de mariage par exemple, que créer une ambiance et un décor pour des shootings mode. J’ai toujours voulu faire une carrière artistique et c’est en regardant le monde derrière l’objectif de mon premier appareil photo que j’ai découvert les multiples possibilités qui s’offraient à moi pour créer et partager ma vision de ce qui nous entoure. J’aime garder le naturel de mes modèles, photographier des choses vraies, je veux que mon travail soit avant tout photographique en minimisant la retouche, ainsi je prolonge le travail historique des grands noms de la photographie d’hier. La photographie me permet de raconter des vies, réelles ou imaginaires, peindre des paysages, sublimer un quotidien en mettant en valeur un détail banalisé et oublié. Jouer avec les lumières me permet de créer une intensité de la photographie, dans les charges émotionnelles entre mon travail et le spectateur ».

Site: Mariposa

Page facebook ici

Hermann Djoumessi the digital strategist

13450034_10154154410166285_4949893283231091233_n.jpg

#Parcours:

« J’ai grandi et étudié à Londres. J’ai travaillé à la BBC à Londres, à PaperJam TV au Luxembourg et BFMTV
en France en tant que « On-Air Director » où réalisateur audiovisuel sur les mainframe de Sony et Kahuna, ce sont des machines-serveurs qui coûtent 200 à $300 000 et garantissent la qualité du signal d’antenne TV.
C’était le « Mass Media » …le broadcasting…mais c’était une part importante de ma vie.
Une autre part importante était évidement les réseaux sociaux, car j’avais un profil Facebook dès 2006 à Shoreditch (Londres, UK) et je devais bien être parmi les premiers 5000 fans Facebook. D’ailleurs à l’époque Mark Zuckerberg était ton premier ami et te parlait via une vidéo de bienvenue;
J’étais juste fan… »
Ce n’est qu’en 2012, après avoir couvert une partie des élections présidentielles françaises pour BFMTV, que je décide de me consacrer à 100% sur les réseaux sociaux.
Aux USA, ils appellent ça être « Woke », en Belgique; « Aware » (Lol!) ==> C’est une sorte de « bond de la conscience » qui permet de voir la « Matrix digitale » et de mieux appréhender le capacité de connexion et d’agrégation que représente les réseaux sociaux.
J’ai passé des certifications: Hootsuite analytics, Google AnalyticsSecond screen TV (Union Européenne) CNIL (CIL et Data Protection Officer, pour la RGPD)
Je suis devenu Linkedin influencer 
En fin 2016, j’ai lancé un blog bilingue (Anglais/Français) et incubateur virtuel pour les crypto startups, qui draine plus de 10000 unique visites par mois et est classé dans le TOP100 des Blogs sur les startups, globalement par Feedspot (California, USA) ==>admpawards.biz
Nous ne sommes pas des gourous, car nous mesurons l’impact de notre action sur les réseaux, avec des analytics et des
datas ==> Il faut éviter justement les pronostiques « au clavier mouillé » et se baser sur l’immense quantité de données générées par les réseaux & médias sociaux, ainsi que les outils comme Google Analytics et Hootsuite analytics.
Plutôt « influenceur-référence », c’est Guy Kawazaki (Google Him!) – Le plus important  « penseur » des réseaux sociaux pour le début du 21ème siècle, ni plus ni moins Américain. Il est bon surtout au niveau stratégique.
Pour des influenceurs plus « tactiques », je préfère les Blogs de community managers et les forums pour me maintenir au courant des nouveaux outils, des ‘hacks’ possibles, etc..et ainsi faire ma veille technologique.
Je recommanderais en France : le journal du community manager .
-Il s’agit de bien maitriser le parcours du fan, dans une communauté digitale  :
1. Follower –> 2. Fan –> 3. Super follower 4. –> Super Fan 5. –> Conversion 6. –> Ambassadeur 7. –> Influenceur
Rarement, un follower va convertir de l’étape 1 à 5 sans passer par les étapes intermédiaires.
Il faut bien prendre en compte la notion de progression vers la conversion (Ex:vente)  et suggérer avec intelligence à sa communauté digitale, les passages aux étapes supérieures.
Que ce soit dans la mode ou l’industrie cosmétique, l’intérêt est moins dans l’idée de fabriquer des cosmétiques, mais plutôt de connecter les différents acteurs et consommateurs du marché. Uber est le premier ‘Taxi Business’ au monde, et ne possède pas un parc de taxis!
De même pour AirBnB’, qui controle plus de chambres que le groupe Hilton Hotel, Numéro un mondial!
Même chose pour Amazon…
La connexion se fera probablement via une application, probablement via une plateforme comme Amazon ou « Le bon coin ». « Internet est invaincu », et sa capacité à disrupter les vieilles industries est encore très, très sous-exploitée!!
==> Dans les cosmétiques, au delà du produit, la valeur ajoutée sera toujours dans le conseil et l’expérience-client.
Le meilleur conseil pour un blogueur est d’aller s’inscrire à la CNIL et de retirer ainsi un numero comme étant Data Protection Officer. (DPO)
La procédure est encore assez simple et devrait se compléxifier après Janvier 2019 et la fin de la « Lune de miel législative » (GDPR Honeymoon period) et devrait avoir un coût.
Pour augmenter votre traffic. Il ya bien sur les Facebook et Google Ads.
Le coût pourrait rebuter quelques uns, alors invitez des influenceurs pour GUEST-Blogger sur votre blog.
 L’avantage de voyager entre Paris et Londres, c’est que ça permet de comparer les choses et les systèmes.
Car dans la technologie tout va très vite! Et les ecosystèmes doivent être « agiles ».
Le premium ici, est la vitesse des connections faites par l’entrepreneur. Et l’accès aux Datas.
La France a clairement un retard dans l’adoption des nouvelles technologies et les startups françaises performent bien jusqu’à qu’elles atteignent les « effets de seuil » de 50 et 250 employés et doivent vendre leur affaire!
En même temps, il y a des talents incroyables et un système d’aide et de soutien qui est quand même présent. A travers des institutions comme la Frenchtech, qui a été un beau succès.
Sans compter les nombreux incubateurs privés comme Station F, le Numa, la Maison du Bitcoin  etc..Donc c’est un bilan « comme-ci-comme-ça »…  .

.

#INSTA, la question...
C’est de la Dynamite bien sûr! Les « Millenial social media » ou « Visual Social Media »
comme #INSTA ont encore une surface de pénétration qui est peu exploitée.
Le premium, où la valeure ajoutée, ce sont les « stories ». Le premium ce sont les photos.
Cela veut dire qu’il faut faire une formation online de photographie pour
saisir les notions d’esthétiques et surtout travailler sur Adobe Photoshop, LE logiciel de retouches photographies, bon sang! ==>

Avec la photo, la qualité visuelle de votre profil INSTA va « parler »

plus pour votre marque que n’importe quel slogan! ==> L’inception digitale sur INSTA, ou « IG » comme on dit aux USA, se fait

par l’image.

(Rappelons que Instagram appartient à Facebook – (Vendu pour une bonne
dizaine de milliards de dollars!)
Inception Digitale: Une série de processus permettant la circulation rapide d’un message ou d’un concept dans le but de transformer la réalité et de la mesurer via analytics. Au commencement était le Blog’ –> Il s’agit de déterminer votre stratégie d’entrée de votre message sur les réseaux sociaux.
Join us: #Twitters addicts groupe facebook
                                                          #Linkedin Addicts groupe FB