Un nouveau lifestyle au démarrage

On évolue, on change et il faut l’accepter, parfois il faut juste prendre des distances avec son projet pour le comprendre, mais aujourd’hui plus que jamais je suis épanouie. On parlera ni mode, ni branding, ni marketing non aujourd’hui ce sera de vision. Celle d’aller plus haut et plus loin, pour toucher les étoiles. Je me suis lancée en entreprise pour réaliser le challenge de ma vie, pour dépasser mes peurs et aller au plus haut dans ce que j’aime le plus: me réaliser. J’ai décidé de foncer et de mesurer avec précision ce que j’ai toujours voulu au fond de moi: réussir ce que j’aime dans l’entrepreneuriat.

Sans vous détailler le process qui me mène à me développer aujourd’hui, je prends le risque de tout lâcher pour progressivement faire du chiffre dans ce que j’aime. N’est-ce pas aussi la finalité d’une entreprise entre nous, son chiffre d’affaire. Et aujourd’hui je suis rendu là, en toute liberté, je veux aller au bout et développer les plus beaux partenariats, je prends le risque, j’ose me développer, affronter aussi une autre activité parallèle: le consulting pour les sociétés et marques dans la mode haut-de-gamme. je crois sincèrement qu’on peut réussir quand on est décidé d’aller au bout depuis le début, c’est le mental qui joue le plus. Et parfois il faut se risquer à changer de vie.

Alors je suis en plein démarrage de mon entreprise. Je change de direction du tout au tout, je me dépasse et passe le cap. Vous savez tout et je ne vous cache pas mon évolution, je ne l’ai pas souhaité, depuis le début, je suis transparente jusqu’au bout, avec vous, je crois que c’est la clé d’une communication réussie, une double motivation pour moi aussi. Si cela peut vous aider c’est mieux, et pour éclairer sur ma stratégie de développement qui m’a amené là. C’est en consultante que je commence avant tout.

L’entrepreneuriat n’est pas un phénomène de buzz ni une lubie, c’est juste une passion, celle de notre vie, qu’on a toujours voulu et souhaité. Il faut cependant garder les pieds sur terre pour ne pas perdre pied et se perdre, être bien entouré est nécessaire. Et un influenceur se développe progressivement, il n’a pas besoin de démarrer en entreprise avec des millions de followers, c’est aussi une idée reçue. On peut commencer quand on veut car il faut bien démarrer quelque part. Ne croyez pas que vous ferez plus de chiffre avec plus de followers, non il faut savoir convertir ses followers en clients. Mais cela tout le monde ne l’a pas compris car je me suis mis un jour tout un groupe, à dos pour l’expliquer, les idées reçues sont bien ancrées dans les esprits. Croyez-le ou pas, certains sont très suivis sur youtube et ne font pourtant aucun chiffre d’affaire, et l’argent le nerf  de la guerre leur fait défaut car cela ne les intéressent peut-être pas, ils font des vidéos pour le plaisir. Mais à ce niveau je dirais chacun ses motivations, personnellement j’ai pas honte de le dire, je travaille aussi dans le blogging pour y faire du chiffre, gagner ma vie.

Quand vous développez une page facebook avec comme finalité vendre, par exemple il suffit de contacter ainsi les personnes qui nous suivent ou alors elles viennent vers nous et c’est encore mieux, c’est là l’utilité du réseau. Certains qui recherchent la reconnaissance induite par cette société via les réseaux, je trouve que c’est vraiment dommage. Alors je vois aussi mon réseau avec l’oeil d’une entrepreneuse, et je ne comprend pas l’utilité d’être sur instagram ou facebook juste pour le fun. Vous me direz en commentaire ce que vous recherchez en fréquentant les RS. Quels sont vos attentes en matière de réseau? cela va m’éclairer.

Peut-être qu’au fond de moi-même au début je cherchais la reconnaissance, c’est pour cela que j’ai commencé avec youtube mais aujourd’hui c’est différent et j’ai compris qu’on peut gagner sa vie de sa passion en créant même des emplois sur le web. J’ai la niac et veut vraiment me lancer pour me prouver que tout est possible en mobilisant un réseau autour de mes idées, mes rêves. Je ressens toujours ce besoin de reconnaissance mais je n’ai plus peur du jugement des autres car j’ai réussi à atteindre ce rêve éveillé.

Alors que pensez-vous de la phrase « everything is possible » et de quand on veut on peut!

je vous dirais enfin: croyez en vos rêves et vos possibilités mais ne croyez pas que le monde tourne autour de vous, oubliez les autres c’est s’oublier soi-même, et ça c’est dangereux. Prenez des risques mesurés et allez au bout…de vos envies.

Marie-caroline Rey, Y.B ParisIMG_20180322_071903_136.jpg