Ma vision nocturne des partenariats

Pourquoi ne pas faire ce qu’on aime et intégrer ce que l’on souhaite le plus au monde dans son blog, son concept et pourquoi pas lui donner la vision qu’on veut bien lui donner? Je dis pourquoi pas? Alors que j’étudiais un sujet très différent qui traitait du pilotage d’une entreprise, je fût tiré de mon « ennui » par la pensée de mes futurs collaborations car je vais bientôt vous écrire un article où je vous présenterais non pas un test produit, je déteste tellement cette expression qui est si réductrice autant pour la marque que pour la blogueuse. Je me demande comment pourquoi ne pas finalement emmener plus loin artistiquement notre univers et celui de la marque, et éviter de le soumettre en un test qui condamne le produit en un simple essai technique? Je vais vous parler de ce sujet: l’idée que je me fais de mes futurs collaborations.

Je fais parfois des plans pour vous écrire mais en fait je n’aime pas car cela annule l’effet inspirant du mouvement de la pensée et j’évite même de relire le début de mon écrit,j’attends la fin pour enlever les fautes d’orthographe. Je veux écrire ce que je ressens dans les profondeurs de mon âme c’est mon choix, on me demande pourquoi je m’épanche et bien je dirai que mon concept est un bon mix de cela et de l’intégration clairement de collaborations au sein de mon « journal ». Et pour en revenir à ce que je disais, je pense que réaliser de simple test produit avec en plus le titre « test de la marque untel » ne me conviendrait absolument pas personnellement. j’imagine mes collaborations différentes et originales, mettant en avant l’artistique en priorité, choisissant mes mots et les pesant pour obtenir un effet plus que beau. Telle est ma vision. Il est très intéressant d’imaginer une marque avec autre chose à mettre en avant que le produit reçu clairement en cadeau, c’est peut-être une première impression mais si on regarde de plus près une blogueuse est capable de beaucoup mieux.

Pour avoir un tel regard il faut s’intéresser à la philosophie profonde de la marque et échanger à ce propos avec elle, voire la rencontrer. c’est ce que je fais moi-même et bien sûr je prends soin de porter une grande attention à cela,et je me trompe que rarement. Les collaborations qui fonctionnent le mieux sont souvent le fruit d’un coup de foudre, c’est évident oui. Alors ne confondons pas marque et fondateur, c’est sûr qu’il faut bien s’entendre avec le concepteur mais c’est la marque qu’il porte qui nous intéresse, et je dirai que c’est pour cela que je m’intéresse plus aux marques montantes qui n’ont pas toujours de community manager, c’est avec elle que j’aime échanger sur le pourquoi du comment, et telle ma vision du changement, une plus grande proximité.

J’aime en savoir plus sur l’idée du nom et en discuter, savoir pourquoi ect….et souvent on s’aperçoit que ce sont des marques éthiques qui ont le plus à dire car elles ont effectué un travail sur elle, enfin le fondateur a fait un travail sur le facteur éthique et sa mise en avant. Je rejette ainsi l’idée de certains blogueurs qui mettent en avant clairement l’inutilité des petites marques qui n’ont pas de site, et qui réclame aussi de la visibilité, demandant aussi de l’attention, je rétorquerai que si ils apprenaient à les connaître ils en sauraient peut-être plus, mais le gain n’étant peut-être pas important, la visibilité de leur blog non plus, ils ne veulent pas s’y intéresser, pourtant il ont tort. Est-ce mieux d’avoir à  faire à un community manager d’une grande marque qui ne prendra pas la peine d’en savoir plus sur eux et qui leur préférera des icônes de renom?. Alors c’est là que je dis qu’il faut savoir aller avec les bonnes personnes et notamment les bonnes marque en accord avec nos idéaux,valeurs et principes et tant pis pour la visibilité. Avant tout il faut construire son identité et après chercher le visibilité.

Voilà ce que j’ai à dire et les partenariats c’est comme dans la vie, il faut savoir aller avec les bonnes personnes, et dis moi avec qui tu marches je te dirais qui tu es. Clairement, on a ce qu’on mérite et ce que l’on veut bien trouver la peine de chercher et de mettre en avant. Personnellement même si je commence petit ce n’est pas pour ça que je vais me salir en fréquentant n’importe qui ou plutôt en utilisant n’importe quoi sur ma peau. Je fais attention et quand je ne peux pas m’acheter par exemple le produit que je veux pour mon visage, j’utilise une simple huile de coco. Et même si je ne peux pas m’offrir une simple huile plus précise dans ses composants pour ma peau telle que l’huile de jojoba parfaite pour les peaux comme la mienne et assez nourrissante, j’utilise de l’huile de coco mais pas une crème avec des composants dangereux. Aujourd’hui je fais très attention et préfère ne rien mettre sur ma peau qu’utiliser histoire de…n’importe quoi.

Pour revenir au sujet de l’article je disais qu’on ne construit pas l’identité de son blog au lancement en claquant des doigts ou alors il faut le préparer dans les règles de l’Art en s’attardant sur les détails, sauf qu’on ne peut pas forcément savoir les retombées qu’il va y avoir à moins de faire une sérieuse étude du marché et anticiper les futurs collaborations, mais je crois qu’on apprend de nos erreurs et surtout sur le tas. A moins d’être un expert et d’avoir déjà crée de nombreux concepts c’est très difficile. Et comme le sujet de l’article est aussi les partenariats et l’artistique, enfin la vision que je me fais de ces collaborations. Alors j’insisterais aussi sur cela, il n’existe pas de collaborations écrites à l’avance, et chaque histoire est différente et il faut du temps pour tout, se faire connaître par exemple, mais il faut surtout beaucoup travailler et donner de son temps au blogging, à ce qu’on aime, c’est une spéciale dédicace que je fais au passionnés de l’écriture. Bloguer c’est écrire avant tout et croire en ce que l’on fait.

Alors il n’y a pas de règles mais beaucoup d’idées pré-conçues. Il faut savoir aussi les combattre pour avancer sinon on restera comme la majeure partie, au tout début d la pente. Croyez et vous y arriverez…

                                               Marie-Caroline Rey, Y.B Paris

 

2 commentaires sur “Ma vision nocturne des partenariats

  1. Bonsoir Marie-Caroline,
    J’aime beaucoup votre article, il réconforte ma vision quant à l’animation d’un blog.
    Je vois une grande quantité de blogs très intéressants et avec des communautés merveilleuses qui réalisent une ou plusieurs publications journalières.
    Pour ma part, j’ai une préférence à publier lorsque je ressent l’envie de partager, je ne peu pas publier parce qu’il « faut » publier.
    Amicalement,
    Rémi 🙂