Ma vision du conseil mode

A l’heure des blogs, on s’aperçoit que beaucoup de blogueuses se développent dans ce secteur épanouissant du conseil mode, j’en ai beaucoup rêvé mais avec ma propre conception. Je ne suis pas toujours entièrement d’accord avec le coaching/conseil actuel sans blesser quiconque, mais je respecte la vision de celles qui se développent en ce domaine. Je vais apporter quelques précisions ou ma pierre à l’édifice dans ce billet d’humeur et de conseils. Une vision du conseil mode propre à la femme est-elle possible? Un avis et une solution entièrement personnalisée s’impose t’elle? Je crois beaucoup à cet engagement et cette force persuasive que la femme exerce sur son mental quand il s’agit de mode.

Et à l’heure où les marques proposent une expérience au client de l’ordre de l’ultra-personnalisée, une expérience unique basée sur l’intime où le conseiller de mode, qui établit un relation directe avec le client au travers de la marque qu’il incarne au plus proche, son talent est un gage de rentabilité pour la marque et de présence dans l’expérience client. Un service d’exception pour un RV au magasin parfaitement adapté, une adéquation avec le consommateur de l’ordre de l’intime. Une compréhension de son envie adaptée à son exigence, le conseil démarre ici et se prolonge dans une leçon de coaching finalement. A mes yeux le client doit être boosté plus que jamais quand il ressort d’une boutique physique. Nous savons qu’il existe une possibilité de passer par le site mais si le client a décidé d’aller plus loin c’est qu’il recherche un petit plus pour parler simplement. C’est la première étape pour un consommateur, le passage en magasin en dehors des consultations du site. C’est symbolique et aussi très représentatif du contact humain. Son entrée dans l’univers de la mode passe par la boutique, c’est une manière d’expérimenter l’Art de la mode à son niveau.

Très différent du coaching mais complémentaire le conseil mode est complet car c’est une intervention rapide et efficace, une action commerciale ou la marque qu’il représente va au-delà de sa visibilité sur le site. Depuis la création de mon blog et on passe par là quand on pousse plus loin, j’ai cherché aussi où me sentir au plus près de ce que j’aime, je crois avoir trouvé ce service d’exception: le conseil mode. Ma page s’est même appelé Marie-Caroline conseil mode, mais ce n’était pas assez personnalisé. J’ai préféré lui donner le nom de ce que je voulais représenter Y.B Paris, youtubeuse/blogueuse Paris, tout simplement.

Je veux aider les femmes à sentir bien auprès de la mode et qu’elles ressentent ses bienfaits à son contact, d’où mon envie de travailler au plus près dans une boutique physique au contact du client. Une boutique représentant mes valeurs celle que je veux incarner sur mon blog pour faire de ces cordes à mon arc un atout, allier le blog et une activité purement rémunératrice où je trouve mon équilibre, une expérience équilibrante qui me ressemble où je me sens bien, le conseil vente à l’image de ce que j veux transmettre ici.

Le petit point négatif que je reproche au conseil mode et plus au coaching actuel est peut-être de pousser trop loin son modèle sans laisser de place à l’expérience personnelle, les marques ont pourtant commencé à le comprendre mais actuellement le Coaching impose encore au travers de critères une vision pré-établie… Si on veut démocratiser la mode et les défilés on doit laisser la femme se libérer du carcan des idées toutes faites…J’ai toujours pris comme modèle les défilés mais les « on dit » de certaines coach voir l’avis de quelques hommes et femmes ont menti sur cet Art, et on décrié les sublimes créations des défilés. On a préféré mettre avant des vêtements des enseignes de fast fashion pour mettre tout le monde dans le moule. Des blogs comme celui de Leandra medrine (Man repeller)ou Susy Bubble ont fait bouger les choses et c’est pour cela que je les met en avant car simplement leur influence est considérable dans l’univers de la mode et je dirais même dans l’affirmation des libertés de la femme. Elles ont démocratisé la haute couture au plus bas, repoussant les limites de la norme actuelle que les enseignes d’hier avaient mise en avant. Sans les citer puisqu’on les connaît très bien de nom, les choses évoluent.

Le conseil mode c’est aussi cela: faire comprendre à une clientèle mélangée que la mode c’est aussi celle des petits créateurs, et des défilés à petit budget. Et pas simplement une mode bon marché, voire bas de gamme surtout quand on regarde de plus près et qu’on découvre des prix abusifs version fast fashion. Et alors que les petits créateurs à la tendance éthique imposant une vision de la mode exigeante ne sont pas encore entendus, C’est par le conseil mode au plus près du client qu’on fait bouger la norme.

Quand au conseil pur et dur et ce qu’on propose ce n’est ni de la liberté, ni une grande marge d’action, j’apprécie même de moins en moins tous les conseils morphologiques, et c’est en boutique que l’exigence devrait être au plus haut, quand la femme et même l’homme achètent et qu’ils se regardent dans le miroir avec le vêtement ou l’accessoire pour la première fois. Le reflet dans la glace et la vendeuse parfois pas toujours de bons conseils dans quelques enseignes connues où le conseil de masse n’est absolument pas adapté, devrait changer.

Et à l’heure où les boutiques physiques sont l’incarnation du conseil, des enseignes en devenir devraient montrer la voie afin de libérer la femme de cette petite voix qui ne la met pas en confiance, l’expérience client commence ici.

Marie-Caroline Rey, Y.B Paris

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s